C’est le grand travail de l’hiver. Il va durer jusqu’à la fin du mois de mars.

Pendant ces longues journées, 80% des sarments qui ont poussé entre avril et août seront éliminés par le tailleur.

Pourquoi tailler ?

Si la vigne n’est pas taillée, elle produira beaucoup de bois au détriment des fruits.

Comment cela se passe-t-il ?

Au domaine nous pratiquons la taille en gobelet, adaptée à notre cépage, le Gamay noir à jus blanc, et à nos appellations.

La qualité du futur millésime dépendra de ce travail apparemment répétitif mais beaucoup plus délicat qu’on ne le croit.
En effet chaque cep est unique. Le vigneron va façonner le pied de vigne en vue d’un développement parfait.

La taille en gobelet consiste à former quatre bras issus d’un pied central afin de répartir et aérer les futures grappes. Les grappes ainsi disposées ne se toucheront pas et le moindre courant d’air circulera facilement autour des baies. La végétation formera alors un parasol qui protégera les baies des brûlures du soleil.

Le travail se fait en trois dimensions. Il faut se projeter dans l’espace pour créer une structure vivante.